Actions de prévention du décrochage scolaire pour les jeunes de moins de 25 ans
Pourquoi ?

D’après Eurostat, en France en 2012, on compte 11,6% de la population des 18-24 ans ayant quitté prématurément le système éducatif ou la formation. Ce public, se trouvant à la fois sans travail et en dehors du système éducatif est qualifié par l’acronyme NEET. Plusieurs études ont conclu que le principal facteur générateur de NEET était un faible niveau d’éducation. Dans ce sens, l’objectif fixé par la France dans le cadre de la stratégie Europe 2020 consiste à ramener ce taux de décrochage scolaire à un niveau inférieur ou égal à 9,5% de la population des 18-24 ans.

Cette problématique doit donc se traiter d’abord en amont, au travers de la prévention de l’abandon scolaire, et ensuite en aval, à travers la recherche de solutions pour identifier les jeunes en situation de décrochage et leur permettre de s’insérer dans un parcours qualifiant et professionnalisant ayant pour finalité l’accès à l’emploi.

Pour qui ?

Cette mesure concerne :

  • les établissements publics,
  • les établissements d’enseignement publics et privés,
  • les Groupements d’Intérêt Public (GIP),
  • les établissements publics scientifiques, culturels et professionnels (universités),
  • ou encore le structures intervenant dans le champs de la prévention et de la lutte contre le décrochage scolaire.
Pour quelles actions ?

Les actions éligibles au cofinancement FSE dans le cadre de cette mesure peuvent être regroupées en deux catégories.

D’une part celles qui visent au développement de la prévention du décrochage scolaire : soutien à la lutte contre l’illétrisme, prévention des situations d’exclusion du système scolaire (absentéisme), ou encore appui de dispositifs relais et de remédiation au décrochage (accompagnement individualisé, modules de rattrapage scolaire, actions de découverte professionnelle, évaluation des difficultés et des besoins).

D’autre part, sont soutenues les actions de renforcement de l’ingénierie et de la mise en réseau, telles que le soutien à l’ingénierie d’adaptation des enseignements et de la pédagogique pour les publics fragiles, ou la mutualisation des outils et des pratiques pour permettre d’améliorer la construction des parcours de prévention du décrochage scolaire.

Dépenses éligibles
  • Dépenses directes de personnel,
  • frais de fonctionnement,
  • prestations externes,
  • dépenses en nature,
  • dépenses indirectes,
  • dépenses liées aux participants.
Critères de sélection

Les critères de sélection se basent sur :

  • la cohérence entre le projet et l’intitulé de l’action,
  • sa temporalité (particulièrement la viabilité de son calendrier de réalisation),
  • l’adéquation entre les moyens mis en œuvre et les résultats attendus,
  • la capacité du porteur de projet d’avancer les frais dans l’attente du versement de la subvention FSE,
  • l’intégration au projet de l’égalité homme/femme,
  • ainsi que la prise en compte des priorités transversales du programme (égalité des chances, développement durable, non-discrimination).

Enfin il est attendu du porteur de projet qu’il puisse, d’une part assumer les obligations communautaires de publicité, et d’autre part le suivi des participants de leur entrée à leur sortie du projet en respectant les exigences de la Commission Européenne en matière d’indicateurs.

Où ?

Cette action est éligible sur tout le territoire alsacien.

Quel financement ?

Le taux d’intervention du FSE est au maximum égal à 50% du coût total du projet.

Informations particulières

Pour toute demande d’information complémentaire, vous pouvez contacter la DIRECCTE :

Après contact préalable avec la DIRECCTE, le dossier sera à déposer sur le site MaDémarcheFSE.

 

 

Documents
Contact
  • DIRECCTE - Service FSE03.88.15.43.55. alsace.fse@direccte.gouv.fr